lafilavie

Le Centre de Santé et de Promotion Sociale

Contexte :

La couverture du pays en infrastructures de soins de santé est insuffisante dans certaines zones. Beaucoup de patients en milieu rural n’ont de choix que de se référer aux tradi-praticiens.

Un des principaux facteurs limitant pour le développement du village d’Issaogo est le difficile accès aux soins.

Le présent projet vise à procurer aux populations un cadre d’accès pour les soins de santé.

Le paludisme, la diarrhée, les infections respiratoires aiguës et la méningite constituent les principales causes de mortalité de la région. En outre, la malnutrition et les maladies relatives ralentissent également la croissance économique. Le projet se focalise aussi sur la santé maternelle qui joue un rôle critique dans la survie et tout au long du développement harmonieux de l’homme.

Quelques chiffres sur l’ensemble deu territoire Burkinabé :

Selon le Rapport du développement humain de 2006 du PNUD

- Espérance de vie (2004) : 47,4 ans
- Part de la population malnutrie (2001-2003) : 17% de la population totale
- Part de la population vivant avec moins de $2 par jour (1990-2004) : 71,8%
- Prévalence à la contraception (femmes mariées de 15-49 ans 1996-2004) : 14%
- Naissances suivies par un personnel de santé qualifié (1996-2004) : 38%%
- Part des mortalités maternelles (2000) : 1000 pour 100 000 naissances vivantes
- Taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans (2004) : 192 pour 1000 naissances vivantes
- Taux de mortalité infantiles (2004) : 97 pour 1000 naissances vivantes

Face à cette situation alarmante, la population d’Issaogo a pris l’initiative de la construction d’un Centre de Santé et de Promotion Sociale(CSPS).

Objectifs :

- Construction d’un dispensaire équipé

- Construction d’un local pharmaceutique équipé

- Construction d’une maternité équipée

- Construction de deux logements infirmiers

- Equipements : un forage, une mobylette et panneaux solaires.

- Mise en place d’actions de sensibilisations pour les principaux problèmes rencontrés au village : épidémies, alimentation et hygiène.

Les bénéficiaires :

Le village d’Issaogo ainsi que les villages de Tébéré à l’est, Loundougo au sud-est, Yagbtenga, Lédré au sud, Magdogo au sud-ouest,Tibtenga à l’ouest et Doungou Nabig-tenga au nord.

Soit environ 20 000 bénéficiaires.

Actions réalisées :

- Autorisation de construction d’un Centre de Santé par l’Etat Burkinabé qui se charge de transférer deux infirmiers une fois le dispensaire construit
- Devis du projet
- Réalisation du dispensaire
- Construction du dépôt pharmaceutique

Pose de la première pierre en Juin 2004 {JPEG}  Fondations Juillet 2004 {JPEG} Structure dispensaire Juillet 2005 {JPEG}
Achat de matériaux en Octobre 2005 {JPEG}  Dispensaire Février 2006 {JPEG}  Dispensaire Mars 2006 {JPEG}
 Dispensaire Mars 2006 {JPEG}
Dépôt pharmaceutique Juin 2006 {JPEG} Dépôt pharmaceutique Juin 2006 {JPEG} Dispensaire et dépôt pharmaceutique Juin 2006 {JPEG}

- Construction des latrines du dispensaire et de la maternité
- Construction de la maternité
- Achat du matériel médical
- Construction d’un forage
- Construction des logements infirmiers

Le CSPS a été inauguré en décembre 2008

Actions à venir :

Aujourd’hui, le projet du CSPS est entré en activité. Il va s’agir pour les différents acteurs impliqués de poursuivre l’effort par le suivi de gestion du CSPS. Il s’agit maintenant de pérenniser de ce lieu de vie.

Fonctionnement du CSPS :

Composition du personnel du CSPS :

La norme minimale du personnel du CSPS est de trois agents qui sont :
- L’infirmier de poste
- L’accoucheuse auxiliaire ou la matrone qui sera formée par un infirmier
- L’agent itinérant de santé ou le manœuvre

Les autres types de personnel seront :
- Le gérant du dépôt de MEG
- Le caissier
- Le gardien

Activités principales du CSPS :

- Diagnostic et traitement des maladies
- Vaccination
- Consultations prénatales
- Accouchements
- Planification familiale
- Consultation du nourrisson sain
- Récupération nutritionnelle
- Vente de médicaments
- Education pour la santé
- Collecte des données
- Supervision des agents de santé communautaire
- Monitoring des activités
- Formation des agents de santé communautaires
- Réunions
- Micro planification
- Suivi/évaluation des activités

Le CSPS sera géré par un Comité de Gestion (COGES) :

C’est la structure communautaire chargée de la gestion de toutes les questions de santé relevant de son aire sanitaire des villages ou des secteurs. Le COGES est composé de membres élus par l’assemblée de villages ou de secteurs et du responsable de la formation sanitaire.

Le COGES assurera différents rôles dans :

- La prise de décision
- La Gestion des ressources financières
- La mobilisation sociale (organisation et animation des séances de sensibilisation dans les villages ou dans la formation sanitaire)
- La mobilisation des ressources


Plan du site - Espace privé - carnet de bord - SPIP